top of page
Capture d’écran, le 2023-08-12 à 14.08.33.png

2015- 2016

Recherche Création

Me sentir mieux : épisodes animés
de sensibilisation à la Violence conjugale pour les enfants
de 6 à 12 ans

Responsable et chercheure   / 

Sylvie Pouliot


Coresponsables et professionnelles de recherche   / 

Kathy Mathieu de la Table Carrefour Violence conjugale - Québec Métro.


Co-chercheurs   / 

Geneviève Lessard, directrice du CRI-VIFF
Maude Bouchard et Jean-Jacques Tremblay

Sensibilisation à la Violence Conjugale : développement d'un outil novateur pour les enfants de 6 à 12 ans

Projet subventionné par les Fonds de Soutien à l'innovation sociale du VRRC - Volet 3 Concours 2015 - 2016, Organisme porteur du projet : Université Laval

Début du projet : mars 2015
Fin du projet : mars 2017

Ce projet est la continuité de travaux antérieurs démontrant la pertinence de créer un outil de sensibilisation et de prévention à la violence conjugale s'adressant aux jeunes de 6 à 12 ans. Plus particulièrement, il a pour objectif de favoriser la connaissance et le développement de facteurs de protection chez les jeunes vivant dans un contexte de violence conjugale.

La résultante de ce projet consiste en un épisode animé qui se décline en deux versions de 02:42 et de 01:00 chacune disponible en français et en anglais.

Ce projet a fait l'objet d'une mise à l’essai dans une école primaire auprès de 33 élèves rencontrés : 17 filles, 16 garçons de 4e et 5e année. Les enfants ont bien compris l’histoire et les émotions des personnages; ils ont été capables de nommer les solutions proposées; ils considèrent que l’outil pourrait leur être utile pour aider un ami et ils ont proposé aussi de présenter les animations aux parents. Les résultats ont également amené à élaborer d'autres animations à des groupes d'âge moins large.

Tous droits réservés. ©

Pour utilisation et information supplémentaires, contacter
Kathy Mathieu, coordonnatrice
Table Carrefour violence conjugale Québec-métro
tablecarrefour03@hotmail.com
ou
Sylvie Pouliot, professeure associée, École de Design, Université Laval
sylvie.pouliot@design.ulaval.ca

Vidéos
Me sentir mieux - Animation 1

Me sentir mieux - Animation 1

Me sentir mieux: épisodes animés de sensibilisation à la Violence Conjugale pour les enfants de 6 à 12 ans Ce projet est la continuité de travaux antérieurs démontrant la pertinence de créer un outil de sensibilisation et de prévention à la violence conjugale s'adressant aux jeunes de 6 à 12 ans. Plus particulièrement il a pour objectif de favoriser la connaissance et le développement de facteurs de protection chez les jeunes vivant dans un contexte de violence conjugale. La résultante de ce projet consiste en un épisode animé qui se décline en deux versions de 02:42 et de 01:00 chacune disponible en français et en anglais. Ce projet a fait l'objet d'une mise à l’essai dans une école primaire auprès de 33 élèves rencontrés : 17 filles,16 garçons de 4e et 5e année. Les enfants ont bien compris l’histoire et les émotions des personnages; ils ont été capables de nommer les solutions proposées; ils considèrent que l’outil pourrait leur être utile pour aider un ami et ils ont proposé aussi de présenter les animations aux parents. Les résultats ont également amené à élaborer d'autres animations à des groupes d'âge moins large. Tous droits réservés. © Pour utilisation et information supplémentaires, contacter Kathy Mathieu, coordonnatrice. Table Carrefour violence conjugale Québec-métro tablecarrefour03@hotmail.com ou Sylvie Pouliot, professeure associée, École de Design, Université Laval sylvie.pouliot@design.ulaval.ca Projet subventionné par les Fonds de Soutien à l'innovation sociale du VRRC - Volet 3 Concours 2015 - 2016 Début du projet : mars 2015 Fin du projet : 31 mars 2017 Organisme porteur du projet : Université Laval Responsable et chercheure: Sylvie Pouliot Coresponsables et professionnelles de recherche: Kathy Mathieu de la Table Carrefour Violence conjugale- Québec Métro. Co-chercheure: Geneviève Lessard, directrice du CRI-VIFF Co-chercheure: Maude Bouchard et Jean-Jacques Tremblay
bottom of page